Jardinage

Comment tailler un rosier ?

Le 17 mars 2021 — 3 minutes de lecture
tailler un rosier

Les rosiers sauvages n’ont pas besoin d’être taillés. Cependant, les rosiers d’ornements nécessitent un minimum d’entretien si vous voulez qu’ils fleurissent abondamment au printemps prochain.  

La bonne période pour tailler vos rosiers est de novembre à mars. En effet, à cette période, ils sont dans un état dit « végétatif », autrement dit, ils sont au repos et ne poussent plus. Vous devez avoir un bon sécateur, bien affûté pour ne pas hacher la branche et désinfecté (avec un coton et de l’alcool par exemple). Enfin, la méthode de coupe dépend du type de rosier. Voici nos conseils :

Les rosiers robustes 

Une bonne taille va permettre à votre rosier de conserver une forme souple et aérée pour produire de belles fleurs au printemps. De manière générale, vous devez enlever toutes les branches mortes, grises ou abîmées. Elles vont demander beaucoup d’énergie à l’arbuste pour très peu de bénéfices. Elles fatiguent la plante inutilement. Ensuite, vous devez tailler à 15 cm environ du sol certaines branches vertes.

Rosiers arbustifs remontants

Ce type de rosier nécessite une coupe particulière en automne. En effet, la floraison se fait sur les branches de l’année, vous devez donc tailler en vue de favoriser les nouveaux rameaux.

  • Enlevez toutes branches qui s’entrecroisent pour éclaircir votre arbuste et laisser passer la lumière.
  • Coupez 1/3 des branches ayant fleuri cette année au niveau d’un bourgeon tourné vers l’extérieur.
  • Coupez toutes les branches mortes à la base.
bouture rosier

A lire également : Comment faire des boutures de rosiers ?

Rosiers grimpants non remontants

Ici, la floraison se fait sur les branches âgées d’un an.  

  • Coupez les branches qui ont déjà fleuri.
  • Coupez les branches mortes ou trop âgées pour redonner un petit coup de jeune à votre arbuste.
  • Tuteurez votre rosier peu de temps avant le printemps à l’aide d’un lien en plastique flexible pour ne pas casser ou abîmer les tiges.

Les rosiers fluets

Ce type de rosier a besoin d’une coupe un peu plus stricte tous les deux ans. Partez du principe que moins votre rosier est vigoureux, plus vous devrez le tailler pour lui donner un coup de fouet. En effet, la sève pourra alors nourrir avec abondance les bourgeons que vous aurez laissés et produire des branchages robustes et vigoureux. Plus vous aurez de belles branches, plus vous pourrez profiter de grandes et jolies fleurs. 

Rosiers couvre-sol buissonnants

C’est un rosier robuste et florifère. Pour profiter pleinement de sa floraison, vous allez opérer deux types de coupes par alternance. La première année, une taille sévère, la seconde plus légère.

  • Taille sévère en mars (1 année sur 2 par alternance) : coupez-les 2/3 des branches et supprimez toutes les branches mortes. Conservez 3 à 6 branches bien vertes selon la taille de votre rosier et taillez-les au-dessus du 3e ou 5e œil (prémices de bourgeon dormant qui donnera naissance à un bourgeon puis une branche).
  • Taille d’entretien en novembre (1 année sur 2 par alternance), coupez simplement les branches d’un tiers de leur longueur.