Jardinage

Scarifier sa pelouse : conseils pour bien le faire

Le 2 février 2021 — 2 minutes de lecture
pelouse abimée

Après 2 à 3 ans, la pelouse se ternit. En effet, votre gazon devient plus clairsemé, envahi par la mousse et de moins en moins joli. Vous passez vos week-ends à enlever les mauvaises herbes et mettre de l’engrais, mais rien n’y fait.

Avez-vous pensé à la scarification ? Découvrez pourquoi cette opération est indispensable pour entretenir votre pelouse.

Pourquoi scarifier son gazon ?

La mousse, les débris de feuilles et autres végétaux s’accumulent pour former un « tapis » compact. C’est ce que l’on appelle le feutrage ou le feutre. Ce feutrage étouffe votre pelouse et cause bien des soucis.

L’air ne pouvant plus circuler de manière optimale, votre gazon est asphyxié et perd en vivacité. Vous aurez beau disperser un très bon engrais, il ne pourra pas pénétrer suffisamment dans le sol pour nourrir vos racines en profondeur.

L’eau atteint elle aussi difficilement les racines. Elles deviennent donc de plus en plus fragiles.

À cela s’ajoute l’humidité stagnante. En effet, la circulation ne se faisant plus, l’eau a tendance à stagner en surface et apporter son lot de maladies et d’insectes nuisibles qui abîment chaque jour un peu plus votre gazon. Votre sol devient parfois plus acide.

Comment scarifier votre pelouse ?

La scarification s’opère avec un scarificateur, manuel, thermique ou électrique. Cet outil est un des indispensables à avoir sous la main pour bien entretenir son gazon.

Après une tonte et un arrosage abondant récent (2 jours), vous pouvez procéder à la scarification. Votre pelouse sera de nouveau aérée et l’eau pourra circuler. Vous allez ainsi fortifier votre pelouse pour les prochains mois à venir.

N’hésitez pas après cette opération à procéder au terreautage pour nourrir votre sol et à l’amendement si vous vous apercevez que votre sol est acide (l’un des signes d’un sol acide est l’invasion de mousses). Vous pouvez aussi ajouter un peu de sable pour drainer votre sol ou procéder à un semis de regarnissage si votre gazon a été très abîmé.