Potager

Où faire un potager dans son jardin ?

Le 2 novembre 2020 — 4 minutes de lecture
où faire un potager dans son jardin

Avant de songer à préparer la terre pour accueillir vos premiers plants, vous devez déjà trouver le bon emplacement pour votre potager. Les légumes ont besoin de lumière, d’eau, mais aussi d’une terre nourricière et d’être abrité du vent. Outre ces quelques critères à prendre en compte, voici quelques conseils selon le type de potager que vous souhaitez créer.

Quelle surface pour un potager ?

Tout dépend des légumes que vous souhaitez planter, mais aussi du temps que vous pourrez y consacrer. Un potager demande du temps et de l’énergie. Ne soyez pas trop gourmand la première année. Si vous sentez l’année suivante que vous pouvez vous permettre plus, il sera toujours temps d’agrandir votre espace de culture. 10 min 2 s, c’est déjà un bon début !

Bien choisir son emplacement

Bien évidemment, vous devez opter pour la parcelle profitant le plus de la lumière, généralement dirigé plein sud. Mais, il y a d’autres critères qui sont aussi à prendre en compte.

Le potager doit être à l’abri du vent même s’il doit être bien aéré avec une bonne circulation de l’air pour favoriser la pousse.

Le terrain doit être bien drainé et si possible plat ou légèrement en pente. Un sol qui retient trop l’eau va pourrir vos racines. Un terrain trop en pente va lessiver votre sol. Cependant, une légère pente peut être très favorable à votre potager au contraire.

Enfin, la qualité de votre sol doit permettre la croissance de vos plants. Un sol riche en sels minéraux, en matières organiques, insectes et microorganismes. Une terre qui vit est une terre riche qui saura nourrir vos cultures.

Envie d’un potager bio ?

Pour créer votre potager bio, vous devez prendre en compte tous les paramètres de votre environnement : la luminosité (la trajectoire du soleil), la terre, les légumes souhaités, les cohabitations à favoriser, les fleurs et les plantes qui peuvent vous aider à lutter contre les nuisibles.

Le potager en permaculture est un très bon moyen de parvenir à un potager bio efficace. Chaque élément de la faune et de la flore à son rôle à jouer. L’objectif est de créer un petit écosystème qui s’autosuffit, qui se complète.

La rotation des cultures est également un élément qui va permettre de profiter des cultures précédentes au profit des suivantes sans enrichir la terre de matière chimique. C’est ce que l’on appelle l’engrais vert.

Enfin, certaines familles de légumes sont connues pour favoriser et stimuler la pousse d’autres légumes, de les protéger de certains insectes. C’est très important dans un potager bio de se servir des forces de chacun pour venir au secours des autres.

Le potager surélevé

Un potager surélevé, potager en hauteur ou en carré, à quelques avantages non négligeables. Tout d’abord, c’est un réel confort pour le jardinier de ne pas se casser le dos ou s’abîmer les genoux. La hauteur favorise un drainage efficace et la terre s’y réchauffe plus vite (idéal pour les potagers un peu ombragés). Il entraîne un coût la première année, mais est très esthétique.

Pour un premier potager, sachez qu’une grande majorité des plantations s’effectuent au mois de mai, mais que la préparation du sol se fait quelques mois avant. Débutez donc votre travail de la terre vers le mois de mars pour être fin prêt au mois de mai.

Le potager traditionnel

Le potager dit en rangs est la méthode traditionnelle. Les cultures sont en ligne et la production de légumes par espèces est effectuée par zone de culture. S’il peut demander plus d’entretien et qu’il peut paraître moins esthétique ; il a malgré tout ses avantages. C’est beaucoup plus facile de mener à bien un potager bio avec les bienfaits de la permaculture et de la rotation des cultures sur un potager traditionnel plutôt qu’en carré.

Dans ce type de potager, vous allez pouvoir associer des légumes et des plantes pour stimuler la pousse, profiter des prédateurs naturels comme le hérisson ou chercher à attirer des insectes auxiliaires comme la coccinelle grâce à certaines combinaisons de plantes.

Il faut cependant de l’espace et du temps les premières années pour profiter pleinement de votre potager et trouver le bon rythme.