Potager

Potager à l’ombre : que faire pousser ?

Le 9 décembre 2020 — 4 minutes de lecture
Faire un potager à l'ombre

L’ombre pose souvent problème aux jardiniers. Les plantes, les fruits et les légumes ont besoin de lumière et de chaleur pour pousser et mûrir. Cette énergie leur est vitale. Alors, si votre potager est trop ombragé… pas de potager !

Pas forcément. Tout d’abord, il y a différent « type » d’ombre, ensuite, selon la disposition de votre potager, différentes solutions peuvent s’offrir à vous. Voici quelques remèdes pour avoir un potager productif ET à l’ombre !

La première chose que vous devez faire avant même de songer à quoi planter dans votre potager, c’est suivre la course du soleil. Selon son trajet, vous pourrez définir la part de luminosité dont votre potager pourra profiter.

Définir la part d’ombre de votre potager

Potager partiellement ombragé ou semi-ombragé

On parle d’ombrage partiel lorsque votre potager peut recevoir au moins entre 4 et 6 heures de soleil dans la journée. Très souvent, une haie, un arbre ou un bâtiment vient cacher les rayons du soleil une partie de la journée.

Potager ombragé

Dans ce cas, votre potager profite seulement d’1 ou 2 heures d’ensoleillement. Cela peut être les premières lueurs du jour jusqu’à 9 ou 10 h, ou celles du soir après 16 h.

Potager totalement ombragé

Aucune exposition pour votre potager signifie qu’à aucun moment de la journée votre potager ne reçoit de lumière, même indirecte, et aucune chaleur.

Définir l’impact de l’ombre sur votre potager

Dans les deux premiers cas, votre potager peut vivre avec quelques petites astuces et en choisissant bien vos plantes. Malheureusement, pour le dernier cas, dans un potager totalement ombragé vos plants ne pourront pas produire d’énergie et pousser.

Selon le type d’ombre, elle aura un impact plus ou moins fort sur vos cultures. Une ombre de mi-journée par exemple est plutôt recherchée par les jardiniers, surtout en été, pour éviter à vos légumes un coup de chaleur.

L’ombre matinale n’est pas forcément une mauvaise chose si on considère que votre sol va se réchauffer doucement. Les écarts de températures seront donc moins importants.

Quelques astuces pour pallier le manque de lumière

  1. Identifiez les zones les mieux exposées à la lumière pour planter les catégories de légumes les plus gourmands en chaleur et en luminosité.
  2. Diminuez les sources d’ombre quand cela est possible : hauteur de haie, mur de clôture ajouré plutôt que mur plein, taille des arbres…
  3. Étudiez la possibilité de culture sur ados (culture surélevée et terre enrichie de manière naturelle).
  4. Utilisez des miroirs pour rediriger votre lumière vers des zones définies.

Quelles plantes choisir pour un potager à l’ombre ?

Les fruits sont généralement gourmands en lumière. Mais, certains plants sont à l’origine des plantes sauvages que l’on trouve dans les sous-bois tels que les fraises, les framboises ou encore les groseilles. Un potager mi-ombragé leur conviendra donc parfaitement.

Pour les légumes, vous pouvez cultiver des légumes feuilles tels que les poireaux ou les choux. Vous pouvez aussi privilégier les épinards et les salades comme la laitue ou la roquette ou encore des herbes aromatiques qui aiment la fraîcheur et l’humidité.

Enfin, les radis, les panais ou encore les haricots grimpants devraient aussi être conciliants avec ce manque de luminosité.

Si vous avez vraiment envie de tomates, courgettes ou aubergine, très dépendant du soleil, vous pouvez essayer d’utiliser certaines astuces pour gagner en luminosité et créer une mini serre afin de préserver une certaine température et des miroirs pour obtenir de la lumière indirecte.

Selon la part d’ombre, le moment de la journée et les possibilités ou non de gagner en luminosité, votre potager peut tout à fait produire quelques variétés de fruits et légumes. Un bon jardinier doit savoir s’adapter !